07.05.2021
Chimères de Wuhan
Il y a un an, en plein confinement, les monstres marins qui peuplaient mes mers intérieures, mis en scène dans "20 000 lieues sous les mers", sont devenus subrepticement viraux, issus des grottes d'un pays ou, pour trouver la voie, c'est très simple, il faut vous couper la tête. Dès l'été, j'ai rangé ces chimères dans un coin de l'atelier, et suis retourné aux voyages sous-marins de Jules Verne, portés, eux, par l'esprit de découverte, la foi dans la science et le progrès. Un an après, ces chimères sont toujours menaçantes, mais la science des hommes en viendra à bout. Elles nous font moins peur, et nous pouvons les regarder en face.